Stamp rose

22,00

Véritable et iconique TamTam rose de chez #Stamp
Il fera son effet à la salle de bain, ou dans une chambre pour porter une lampe !

🔎 État moyen : couvercle présentant une fente recollée

—-

💡 un peu d’histoire
1968, c’est la date à laquelle il a été créé par Henry Massonnet, dans le petit village de Nurieux-Volognat. C’est au pied du Lac de Nantua, pas très loin d’Oyonnax.

Son histoire n’est pas banale. Tout commence en 1948 quand Henry Massonnet reprend la fabrique de peignes familiale, la société Stamp. Comme c’est un grand pêcheur, il va se spécialiser dans le matériel de pêche en plastique.
Donc il fait des sceaux, des glacières et en 1968, il a l’idée de faire un tabouret léger, en plastique pour les pêcheurs, le fameux Tam-Tam.

À l’origine c’était un tabouret pour la pêche ?
Oui, mais comme il était très pratique (on ouvrait de dessus et on cachait des choses dedans), et qu’il n’était pas cher (10 francs, 1,50 euro à l’époque), on a commencé à le retrouver partout.
Les ventes ont vraiment explosé quand Brigitte Bardot a été photographiée assise dessus. À partir de là, le Tam-Tam s’est vendu dans le monde entier à plus de 12 millions d’exemplaires.
Aujourd’hui, c’est devenu un objet culte, une icône des années 1970. On le trouve même au Musée d’Art Moderne de New York et au Musée des Arts Déco à Paris.
Il y a aussi plein de copies aujourd’hui ?
Oui, c’est la rançon du succès. Beaucoup sont fabriquées en Chine, mais l’original, issu du fameux moule n°169 est toujours fabriqué à Nurieux.

 

En stock

Catégories : , , , , ,

Informations complémentaires

Poids 5 kg